Fédération des Yvelines du PCF

Fédération des Yvelines du PCF
Accueil
 
 
 
 

Budget 2011 consacré à l’enseignement supérieur et la recherche – Clément Ortega-Pelletier

Monsieur le Président, Madame la vice-présidente,

La formation est un enjeu fondamental pour l’avenir de notre Région : c’est la condition essentielle au partage des savoirs, de l’accès à la citoyenneté, à la culture pour toutes et tous mais aussi d’un développement économique durable.

Je voudrais insister sur la nécessité de lier enseignement supérieur avec la formation professionnelle et l’enseignement secondaire. Le schéma des formations et le Contrat de plan régional de développement de la formation professionnelle, doivent intégrer pleinement cette dimension.

La Région investit pour l’enseignement supérieur, et c’est tout à son honneur. Elle agit d’ailleurs plus largement pour les étudiants à travers beaucoup de ses politiques, en matière de logement ou avec le Pass contraception, l’aide aux mutuelles et aux transports.

La structuration de l’enseignement supérieur est un enjeu crucial pour l’aménagement régional. Elle passe par le soutien aux logiques de mutualisation contre les logiques de mise en concurrence, prônées par la loi LRU.

Nous défendons une vision de l’université et de la recherche ouverte sur la ville. Cette vision est en opposition frontale aux campus d’excellence entièrement artificiels que le gouvernement défend, comme sur le plateau de Saclay. Nous voulons au contraire des campus intégrés dans la ville, où la vie citoyenne et étudiante se développe. La Région s’y engage, notamment par la construction de « Maison des étudiants ».

Ouverture sur la ville, et aussi sur la société. Le dialogue science-société est fondamental pour la démocratisation de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’appropriation par tous des savoirs et des pouvoirs. C’était une orientation du rapport-cadre que nous souhaitons voir développer.

Ouverture sur le monde, enfin, en favorisant la mobilité sortante et l’accueil des étudiants et chercheurs étrangers.

Nous défendons un service public d’enseignement supérieur et de recherche forts, éléments incontournables pour l’évolution de civilisation. Notre soutien à l’emploi scientifique, à l’insertion des jeunes docteurs y contribue. En précarisant sans cesse les étudiants et les chercheurs, la droite insulte l’avenir : la Région, au contraire, le prépare.

Je vous remercie.