Fédération des Yvelines du PCF

Fédération des Yvelines du PCF
Accueil
 

L'agenda national



Flux rss

Dans les médias

  • Déclaration de Pierre Laurent - 1er tour de l'élection présidentielle - 23 avril 2017

Dossier : l'Europe des Indignés

Dossier : l'Europe des Indignés

Pépites vidéos

  • Actu' mardi 21 mars - Industrie : stop la casse

Discours de Pierre Laurent - Meeting de Die Linke « Contre le pouvoir des banques »

Il n'y a pas d'issue possible dans ces logiques guerrières ! La seule issue possible, c'est la solidarité des peuples !

Pierre Laurent Par Pierre Laurent

Le nouveau pari communiste

 
 
 

Argumentaire : dette publique et crise financière

Ils nous ont imposé, traité après traité, loi après loi, la plus totale déréglementation de nos législations et de notre économie. Les mêmes prétendaient : « maîtriser la crise », « refonder le capitalisme », « sanctionner les patrons voyous », sans parler de « brider les pratiques spéculatives ». Ils ont totalement échoué !   Et pourtant, ils continuent. Malgré les échecs des plans de relance, des plans d'austérité, les gouvernements s'inscrivent dans une fuite en avant, une spirale infernale, pour sauver les intérêts des créanciers. La multiplication de ces plans casse la croissance, fait chuter les recettes fiscales et contribue à augmenter plus encore la dette tout en imposant des disciplines folles, des mesures punitives : baisse des salaires, casse des services publics, restrictions tous azimuts.   Non contents que les gouvernements se plient aux lois de la finance, les marchés ont mis en place des technocrates issus de leurs rangs en Grèce et en Italie. Les deux nouveaux chefs de gouvernement sont issus de la banque Goldman-Sachs !   Mais cela trompe de moins en moins les peuples. Cette crise financière, l'importance de la dette publique, sont le résultat de choix politiques mis en œuvre pour accroître sans cesse la part des richesses qu'accapare une minorité. D'autres choix sont possibles pour briser la spéculation, se libérer des marchés, sortir de l’impasse de l’austérité. Pour les forces de gauche cela commence par refuser la prétendue règle d'or et les résultats des sommets européens de juillet et octobre 2011 qui sont nocifs pour la France (ils majorent de 15 milliards la dette de la France) et pour les peuples grec, italien, espagnol,….plongés dans des cercles vicieux sans fin d’austérité et de récession. L’enjeu pour chacun d’entre nous c’est de ne pas nous laisser imposer des choix dont nous ne voulons pas. La mobilisation, l’intervention de chacun sera déterminante. C’est l’ambition que se donnent les communistes avec le Front de Gauche.

 







le 09 January 2012