Fédération des Yvelines du PCF

Fédération des Yvelines du PCF
Accueil
 
 
 
 

Communiqué PCF agression roms Triel 29-10-2010

Communiqué de la fédération du PCF des Yvelines

 

Nous vivons un moment inquiétant pour tous les démocrates. La fuite en avant xénophobe et sécuritaire à laquelle se livre le pouvoir sarkozyste est d’une gravité extrême et ouvre la porte à toutes les dérives.

Chaque jour qui passe apporte son lot de provocations, de recherche de nouveaux boucs émissaires, musulmans, immigrés, Roms... La liste est trop longue de tous ceux que le gouvernement met à l’index, engagé qu’il est dans une sordide course avec le Front National.

Après les déclarations du mois d’août, décidant délibérément de créer une sous-catégorie de Français : les « Français d’origine étrangère », le Président de la République a choisi de rompre le pacte républicain, et a ouvert la porte à toutes les dérives.

L’agression ignoble dont ont été victimes les habitants du campement de Triel, est l’aboutissement de la dérive raciste et xénophobe du gouvernement.

Le peu d’empressement du commissariat de police de Poissy à répondre aux appels au secours des habitants du campement pose par ailleurs question, les ROMS, qui sont sur le territoire français n’ont-ils pas le droit d’être protégés comme les autres contre les agressions, qu’elles soient crapuleuses ou racistes ?

Le Parti Communiste Français tient à apporter son soutien aux familles Roms de Triel et demande que toute la lumière soit faite sur cette agression comme sur les lenteurs de la police.

Par ailleurs, nous demandons qu’à Triel comme ailleurs des solutions d’hébergement décentes soient proposées à ces populations.

Nous réclamons également qu’un plan de sédentarisation soit mis en place à l’échelle européenne et que les Roms ne soient plus considérés comme des citoyens européens de seconde zone.

 

Trappes, le 29/10/2010

 

Partager sur les réseaux sociaux

.

le 04 May 2011

    A télécharger